Aller directement au menu principal Aller directement au contenu principal Aller au pied de page

soumettre

ouvrir une session ou (s'inscrire) pour faire une soumission.

liste de vérification de la soumission

en tant que partie intégrante du processus de soumission, les auteurs doivent s'assurer de la conformité de leur soumission avec tous les éléments suivants, et les soumissions peuvent être retournées aux auteurs qui ne sont pas conformes à ces directives.
  • La soumission n'a pas déjà été publiée et n'est pas considérée actuellement par une autre revue. Si ce n'est pas le cas, fournir une explication dans le champ "Commentaires au rédacteur".
  • Le fichier de la soumission est dans un des formats de fichier suivants : OpenOffice, Microsoft Word ou RTF.
  • Lorsque possible, les URLs des références ont été fournies.
  • Le texte est à simple interligne, utilise une police de 11 points, emploie l'italique plutôt que le souligné (sauf pour les adresses URL).
  • Le texte et les illustrations se conforment aux exigences stylistiques et bibliographiques décrites dans les Directives aux auteurs, qui se trouvent explicitées ci-dessous.
  • La proposition contient
    - Une contribution entre 25 000 et 40 000 signes
    - Un résumé (1000 signes espaces compris maximum) en français et en anglais
    - 5 mots clés en français et en anglais
    - Une mini-bio de 500 signes maximum.

directives aux auteurs

Les manuscrits soumis à la revue doivent suivre les règles suivantes. Les références bibliographiques et les illustrations, ainsi que leurs légendes, feront l’objet d’une attention particulière. Chaque article fait l'objet d'une évaluation en double aveugle par un comité de lecture.

0- Calendrier 
___________________________________________________________________________________________

15 février

Date limite de réception des textes par la revue

1er mai

Envoi aux auteurs des évaluations en double aveugle

1er mai – 1er juin

Révision éventuelle des textes par les auteurs, en fonction des remarques des évaluateurs

1er juin

Réception des textes définitifs des auteurs

15 septembre

Envoi aux auteurs de leur épreuve

15 octobre

Réception par la revue des épreuves relues

15 octobre-10 novembre

Finalisation de la fabrication

10 novembre-15 novembre

Relecture par les auteurs de leur article sur le site de la revue (accès limité)

15 novembre

Mise en ligne publique du numéro

 

1. Présentation de la copie et mise en page
___________________________________________________________________________________________

La mise en page doit être aussi simple que possible.

- Saisir le texte en Times New Roman, police 11, interligne simple. 
- Signaler les paragraphes par un retrait d'1 cm.
- Choisir des titres et sous-titres brefs (trois niveaux de titre maximum).
- Ne pas numéroter les parties.
- Numéroter les pages.


2. Conventions typographiques
___________________________________________________________________________________________

Les règles typographiques suivies par la revue écriture et image suivent en grande partie celles de l’Imprimerie nationale.

 
Chiffres et nombres :

- Écrire en toutes lettres, sauf cas particulier.
- Les nombres ordinaux s’abrègent en 1er (1re au féminin) 2e, 3e, etc. (et non en 1ère, 2ème, 3ème).
- Pour les siècles, employer les petites capitales et mettre l’exposant (xviie et non XVIIe).


Types de caractères

- Accentuer les capitales : École, À Hambourg, etc.
- Utiliser les lettres soudées : Œuvre ou sœur, et non Oeuvre ou sœur.
- Utiliser l’italique pour les titres d’ouvrages, de périodiques et d’œuvres, ainsi que pour les mots ou expressions en langue étrangère, les abréviations et les termes venant du latin (suprainfraibid., op. cit., a prioria posterioripassim…). Noter que etc. et cf. restent en caractères romains.
- Pour les incises, utiliser le tiret semi-cadratin (–) et non le trait d’union (-).
- Le soulignement et les caractères gras, dans le corps du texte comme dans les notes, sont à bannir. Leur préférer, le cas échéant, l’italique.


Abréviations
 usuelles (suivies d’une espace insécable après le point)

page 3

p. 3

page 3 et suivantes

p. 3 et suiv.

ligne 3

l. 3

vers 3

v. 3

tome 3

t. 3

chapitre 3

chap. 3

volume 3

vol. 3

manuscrit 1827

ms. 1827

numéro 3

no 3

note 3

n. 3

folio 3 recto

fo 3

folio 3 verso

fo 3v

collection

coll. « Bibliothèque de la Pléiade »

sans date

s. d.

sans lieu

s. l.

sans lieu ni date

s. l. n. d.

directeur / trice

dir. 

Monsieur

M.

Madame

Mme

 

3. Citations & notes
___________________________________________________________________________________________

 
Présentation des citations

- Citations courtes : en caractères romains et entre guillemets français (« … ») dans le corps du texte. Les guillemets ouvrants et fermants doivent être respectivement suivis et précédés d’une espace insécable (guillemets « français »)
- Les citations longues sont en retrait d’1 cm. Elles sont séparées du corps du texte par un saut de ligne avant et après, et ne sont pas précédées d’un alinéa. Elles ne sont pas entourées de guillemets.
- Pour une citation à l’intérieur d’une citation, utiliser les guillemets anglais (“…”), sans espace insécable. Par exemple : « Une toile “à la canadienne” a été utilisée ».
- Pour signaler que le texte a été coupé, utiliser des crochets droits […].
- Si la citation comporte une erreur manifeste, la reproduire telle qu’elle en ajoutant [sic].


Guillemets et ponctuation

- La citation n’est pas une phrase complète : la ponctuation se trouve à l’extérieur des guillemets.
Ex. : Duhamel écrit du livre qu’il est « l’ami de la solitude ».

- Le début de la citation est fondu dans le texte, mais elle se termine sur une phrase complète : le point final est à l’extérieur des guillemets.
Ex. : Mme Lepic compare les cheveux de Poil de Carotte à des « baguettes de tambour. Il userait un pot de pommade tous les matins si on lui en donnait ».

- La citation débute par une phrase complète, et est introduite par deux points : le premier mot prend la capitale et le point final est à l’intérieur des guillemets.
Ex. : deux siècles avant notre ère, le poète Térence affirmait : « Je suis homme et rien de ce qui est humain ne m’est étranger. »

Ne pas oublier que le deux-points, le point-virgule, le point d’exclamation et le point d’interrogation sont précédés d’une espace insécable.


Citations et références
Les citations doivent être référencées et signalées par une note de bas de page.
Indiquer précisément les pages auxquelles on se réfère (p. 100-103).


Appel de notes
L’appel de note se place toujours avant tout signe de ponctuation, en exposant, avant le guillemet.
Exemples : Comment dois-je placer mon appel de note1 ? Le placement de l’appel de note s’effectue ainsi2. On me dit souvent : « Placez correctement votre appel de note3. » Votre « appel de note4 » est bien placé.


Notes de bas de page, références bibliographiques et abréviations
- Les notes doivent être placées en bas de page, en numérotation arabe continue, police 10.
- Elles se conforment à la présentation suivante :

* Citation tirée d’un livre : Prénom Nom, Titre, lieu d’édition, éditeur, collection, année, page.
Ex. : Anne-Marie Christin, L’invention de la figure, Paris, Flammarion, coll. Champs Arts, 2011, p. 25.

* Citation tirée d’un article de livre collectif : Prénom Nom, « Titre de l’article », dans Titre de l’ouvrage collectif, Prénom Nom (dir.), lieu d’édition, éditeur, collection, année, page.
Ex. 1 (un seul éditeur scientifique) : Anne-Marie Christin, « De l’espace typographique à l’écriture du blanc : le Coup de dés de Stéphane Mallarmé », dans L’aventure des écritures : La page, Anne Zali (dir.), Paris, Bibliothèque nationale de France, 1999, p. 195‑199.
Ex. 2 (deux éditeurs scientifiques ou plus, co-édition) : Anne-Marie Christin, « Pour une sémiotique visuelle : les leçons de l’idéogramme », dans L’Image à la lettre, Joëlle Raineau et Nathalie Preiss (dir.), Paris, Paris-Musées / Des Cendres, 2005, p. 253‑274. 


* Citation tirée d’un article paru dans un périodique : Prénom Nom, « Titre de l’article », Titre du périodique, année, numéro ou volume, page.
Ex. 1 (un seul auteur) : Anne-Marie Christin, « Écriture et iconicité », Europe, 2007, n° 933‑934, p. 196‑207.
Ex. 2 (deux auteurs ou plus) : Anne-Marie Christin et Yôko Kitamura, « Les manga de Oshima Yumiko », Textuel, 1993, no 25, p. 75.


- La référence bibliographique complète figure la première fois qu’elle est mentionnée. Ensuite, la référence est abrégée comme suit :

* Le prénom entier de l’auteur est donné lors de la première occurrence puis abrégé (Initiale du prénom Nom)
* I. Nom, Titre abrégéop. cit. pour une citation qui ne suit pas l’ouvrage précédent mais qui a déjà été cité.
* Autres abréviations

art. cit.

À la place du titre d’un article déjà cité précédemment. (à ne pas mettre en italique)

et al.

Après plus de deux noms (qu’il s’agisse de rédaction, de traduction ou de direction).

Ibid.

Même référence que la note qui précède directement (mais la page peut être différente). Doit être suivi de la référence de la page.

id.

Même référence que la note qui précède directement, y compris le numéro de page(s).

op. cit.

À la place du titre d’un ouvrage déjà cité précédemment. Doit être suivi de la référence de la page.

 

4. Illustrations
___________________________________________________________________________________________

- Les images et/ou illustrations doivent être communiquées dans un fichier séparé et non dans le corps du texte, sous forme numérique, avec une résolution minimum de 300 dpi. Les fichiers auront pour titre fig. 1, fig. 2, etc.
- Dans le texte, l’appel aux illustrations sera indiqué comme suit : (fig. 5).
- La liste des légendes, classée par ordre des figures, est fournie dans un fichier à part portant le nom de l’auteur et le titre de l’article.
- Les légendes préciseront :

Prénom Nom, [Titre en langue originale], Titre de l’œuvre en français, date, technique(s), dimension(s), lieu de conservation, ville, propriétaires, mention des détenteurs des droits d’auteur et de reproduction précédée du symbole copyright, lien vers l’image.
Ex. : Fig. 1 : Jean-Baptiste Oudry, Bois de cerf bizarre sur un fond bleu ciel, 1749, huile sur toile, 82,3 x 69,3 cm, Fontainebleau, château © RMN.

- Si l’image n’est pas libre de droit, produire un justificatif d’autorisation de reproduction (mail ou courrier des ayants-droit, etc.).

Remarque : La revue écriture et image est sans but lucratif. Les images peuvent être pourvues d'un filigrane si les ayants-droit le demandent. 

 

5. Bibliographie
___________________________________________________________________________________________

Les références étant présentes dans les notes de bas de page, elle n’est pas obligatoire, et sa présence en fin d’article doit être dûment justifiée. Elle doit rester brève et se conformer aux règles de présentation suivantes :

 

Ouvrages :

  • Nom (en petites capitales) Prénom, Titre, lieu d’édition, éditeur, collection, année.
    Ex. : Christin Anne-Marie, L’invention de la figure, Paris, Flammarion, coll. Champs Arts, 2011.

 Ouvrages collectifs :

  • Nom (en petites capitales) Prénom (dir.), Titre de l’ouvrage collectif, lieu d’édition, éditeur, collection, année.
    Ex.  Raineau Joëlle et Preiss Nathalie (dir.), L’Image à la lettre, Paris, Paris-Musées / Des Cendres, 2005. 

 Articles d’ouvrages collectifs :

  • Nom (en petites capitales) Prénom, « Titre de l’article », dans Titre de l’ouvrage collectif, Nom Prénom (dir.), lieu d’édition, éditeur, collection, année, pages.
    Ex. : Christin Anne-Marie, « De l’espace typographique à l’écriture du blanc : le Coup de dés de Stéphane Mallarmé », dans L’aventure des écritures : La page, Zali Anne (dir.), Paris, Bibliothèque nationale de France, 1999, p. 195‑199.

 Articles de revues :

  • Nom (en petites capitales) Prénom, « Titre de l’article », Titre du périodique, année, numéro, pages.
    Ex. : Christin Anne-Marie, « Écriture et iconicité », Europe, 2007, n° 933‑934, p. 196‑207.

 Documents numériques :

  • Nom (en petites capitales) Prénom, année. Titre du document. Document en ligne consulté le (date) <url du site internet>
    Ex. : Christin Anne-Marie, 1999. « De la page au paysage : la peinture lettrée chinoise », dans L’aventure des écritures : La page, Anne Zali (dir.), Paris, Bibliothèque nationale de France, p. 158‑162. Document en ligne consulté le 15 novembre 2020 < http://classes.bnf.fr/ecritures/arret/page/textes_images/08.htm

déclaration de confidentialité

Les noms et courriels saisis dans le site de cette revue seront utilisés exclusivement aux fins indiquées par cette revue et ne serviront à aucune autre fin, ni à toute autre partie.